Indépendant ? Ce qui change pour vous en 2018

Publié dans: Pension PME et indépendants

Image of the blog article

Les principaux chiffres de 2018

En 2018, les indépendants peuvent s’attendre à de nombreux changements. Le pourcentage maximal des cotisations sociales, la cotisation pour les débutants et les cotisations provisoires diminuent. En outre, le délai d’attente pour l’indemnité maladie est réduit et la constitution de pension via un engagement individuel de pension est désormais accessible à tous les indépendants. Découvrez ici les principaux changements pour 2018.

Diminution du pourcentage de la cotisation sociale

Afin d’avoir droit à la sécurité sociale, vous payez, en tant qu’indépendant, des cotisations sociales sur une base trimestrielle. Ces montants représentent un certain pourcentage de votre revenu. En raison du taxshift, le pourcentage maximal a diminué de 0,5 % chaque année depuis 2016. A partir de 2018, le pourcentage de la cotisation sociale pour les débutants s’élèvera à 20,5 % pour la première et la troisième année calendrier et à 21 % pour la deuxième année calendrier. Pour les autres indépendants, les conjoints aidants et les indépendants à titre complémentaire, on applique différents pourcentages par tranche de revenus. En fonction de vos revenus, vous pourrez ainsi économiser des centaines d’euros.

Des seuils de cotisation réduits pour les débutants

En 2018, vous payez, en tant qu’indépendant à titre principal, des cotisations sociales sur un minimum légal de 13.550,55 euros. Etant donné qu’il n’est pas évident pour un indépendant débutant d’atteindre ce minimum, le gouvernement fera abaisser, dès avril 2018, le seuil pour ce groupe-cible. A partir du deuxième trimestre de 2018, leur cotisation trimestrielle minimale passera de 709,37 euros à 366,32 euros. Cela correspond à un revenu minimum de 6.866,25 euros (indice 2017) pour les quatre premiers trimestres d’activité.

Quatre nouveaux seuils pour la réduction des cotisations sociales provisoires

Vos cotisations sociales provisoires de 2018 sont calculées sur le revenu de 2015. Si vous démontrez que vos revenus de 2018 sont inférieurs aux seuils, vous avez la possibilité de payer moins. En 2017, il y avait 2 seuils. A partir du 1er janvier 2018, quatre seuils supplémentaires sont prévus : 16.752,22 euros (cotisation trimestrielle de 849,33 euros), 21.106,47 euros (cotisation trimestrielle de 1.077,09 euros), 37.607,47 euros (cotisation trimestrielle de 1.899,71 euros) et 53 184,98 euros (cotisation trimestrielle de 2.758,02).

Droit plus rapide à l’indemnité maladie

Auparavant, si vous étiez, en tant qu’indépendant, en incapacité de travail suite à une maladie ou à un accident, vous ne perceviez votre indemnité d’incapacité de travail de votre mutualité qu’après un mois. Ce mois de carence est ramené à deux semaines depuis le 1er janvier 2018. Votre montant journalier de l’indemnité reste inchangé : entre 58,27 et 35,76 euros, selon votre situation familiale.

Engagement Individuel de Pension pour tous les indépendants

Jusqu’à présent, la Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI) était la seule option pour les entrepreneurs en personne physique désireux de se constituer une pension dans le deuxième pilier. Les dirigeants d’entreprise indépendants en société pouvaient compléter cette PLCI par un engagement individuel de pension (EIP) de sorte qu’ils disposaient de plus de possibilités pour se constituer une pension complémentaire. Mais cela va changer. Les indépendants sans société pourront bientôt compléter leur pension légale via la convention de pension pour travailleurs indépendants (CPTI). Cette convention pourra être souscrite par les indépendants, les conjoints aidants et les indépendants à titre complémentaire pour autant qu’ils paient des cotisations sociales au moins égales aux montants minimaux des indépendants à titre principal.

Avec une CPTI, vous vous constituez une pension complémentaire, tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt de 30 % sur les primes payées. Le capital pension qui vous sera versé ne sera par ailleurs taxé qu’à 10 %, pour autant que la règle des 80 % ait été respectée.

Aperçu des principaux chiffres

Vous pouvez consulter les principaux chiffres de 2018 dans cet aperçu. Nos solutions de constitution de pension ou de protection du revenu pour les indépendants vous intéressent ? Vous souhaitez en savoir plus sur la règle des 80% ? Votre agent P&V se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions.

 

source : Securex

 


Nouveaux articles

Avec votre agent P&V:

  • Des assurances sans jargon
  • Une excellente connaissance des produits
  • Des rendez-vous quand cela vous convient