Constituez vous-même votre pension et protégez votre revenu

Publié dans: Pension PME et indépendants

Image of the blog article

En tant qu’indépendant, vous devez veiller vous-même à vous assurer votre revenu. Mais avez-vous déjà songé au fait que votre pension dépendra aussi en grande partie de votre apport personnel? Il vous sera en effet très difficile de maintenir votre niveau de vie uniquement avec votre pension légale.

Pas beaucoup plus que la pension minimum pour la plupart des indépendants

La pension légale maximum pour un indépendant est fixée actuellement à 1.560,96 euros par mois pour une famille et 1.248,77 euros pour un isolé. C’est presque moitié moins que la pension maximum d’un salarié. De plus, la plupart des indépendants peuvent déjà s’estimer contents s’ils reçoivent un peu plus que la pension minimum. Elle se chiffre actuellement à 1.403,73 euros pour une famille et à 1.060,94 euros pour un isolé. Attention: ces montants ne sont valables que pour une carrière complète. Si ce n’est pas votre cas, vous toucherez encore moins!

Les piliers de votre pension

Heureusement, il est possible de compléter la pension légale. Si nous considérons la pension légale comme étant le premier pilier, il y a encore trois autres piliers avec lesquels vous pouvez vous constituer un bas de laine pour vos vieux jours.

Le deuxième pilier est la pension complémentaire qui est liée à votre activité professionnelle. Pour les indépendants, il s’agit notamment de la PLCI (Pension Libre Complémentaire pour Indépendants) et de l’EIP (Engagement Individuel de Pension). Le troisième pilier comprend les assurances vie individuelles et l’épargne pension.

Épargner pour votre pension avec des avantages fiscaux

Ce qu’il y a d’intéressant avec le deuxième et le troisième piliers, c’est que l’État les encourage fortement en y associant des avantages fiscaux. Vos versements, vous pouvez en grande partie les déclarer fiscalement et les déduire de votre bénéfice imposable. De cette manière, vous les récupérez en majeure partie sous forme de réduction d’impôt.

Lors de la prise de votre pension, les capitaux que vous touchez sont en règle générale imposés très modérément. Plus vous attendez, plus cette imposition est généralement réduite, c’est un des incitants mis en place par l’État pour nous garder le plus longtemps possible au travail.

Des formules d’épargne sans avantages fiscaux

Dans le cadre du quatrième pilier, vous épargnez pour une pension complémentaire sans avantages fiscaux. Il s’agit par exemple dans ce cas de placements ou de la constitution d’un patrimoine immobilier.

Protégez votre entreprise et votre famille après votre décès

Il n’y a pas qu’à la question de votre pension que vous devez songer dès maintenant. Vous vous êtes probablement déjà demandé ce qui se passera avec votre entreprise et votre famille si vous venez à décéder. Comment votre activité va-t-elle se poursuivre? Qui va payer les études de vos enfants? Ou votre habitation familiale? Pour cela aussi il existe diverses solutions.

Parlez-en avec votre conseiller P&V

Votre conseiller P&V vous expliquera quelles sont les meilleures solutions, compte tenu de votre situation personnelle. Un conseil: ne postposez pas cet entretien, mais faites-le le plus vite possible. Plus vite vous serez assuré, moins élevées seront les primes.

 

Contactez votre conseiller P&V 

Vous n'êtes pas encore client ? Trouvez un conseiller P&V près de chez vous.


Les plus consultés

Avec votre agent P&V:

  • Des assurances sans jargon
  • Une excellente connaissance des produits
  • Des rendez-vous quand cela vous convient