Vacances en voiture : 10 conseils pour éviter la somnolence au volant

Publié dans: Véhicule

Image of the blog article

1 conducteur sur 20 sous l’emprise de la fatigue

Saviez-vous que 20 % des accidents de voiture sont causés par la fatigue ? Et que le risque d'accident est même quatre à six fois plus important lorsque vous prenez le volant en étant fatigué ? L'institut Vias, jusqu'il y a peu appelé IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière), a étudié le phénomène et propose trois règles concrètes pour prévenir  la somnolence au volant :

  1. partez bien reposé
  2. évitez de parcourir une trop longue distance en une fois
  3. sachez vous arrêter à temps.

Les vacances en voiture : la formule la plus plébiscitée

Les Belges sont de fervents voyageurs et partent souvent plus d'une fois par an en vacances. Dans 85 % des cas, nous prenons la voiture et ne voyons pas les kilomètres défiler au compteur. L'apparition de la fatigue est donc logique. Et dangereuse : d'après des estimations internationales, la fatigue des automobilistes est responsable d’environ 20 % de l’ensemble des accidents graves.

Fatigue au volant

A l'approche des vacances d'été, l'institut Vias a réalisé une étude de ce phénomène encore peu connu. La (sur)fatigue au volant est responsable d'autant d'accidents graves que la conduite sous l'influence de l'alcool. Sur 3500 Belges interrogés, 5 % ont avoué conduire en étant plus ou moins fatigués. Chez les conducteurs de moins de 30 ans, 14 % se déplacent en étant dans un état de somnolence.

Qu'est-ce qui engendre cette somnolence ?

Une étude Vias met en avant trois facteurs qui augmenteraient considérablement le risque d'assoupissement au volant :

  1. Plus le trajet est long, plus la fatigue est intense. Pour les trajets de 60 à 120 km, environ 10 % des conducteurs roulent en présentant un état de somnolence. Pour les distances de 180 km ou plus, ce nombre grimpe même à 14 %.
  2. L'heure à laquelle vous roulez joue également un rôle : un conducteur sur huit qui prend la route entre minuit et 6 heures somnole au volant. Choisissez de partir le matin plutôt que dans la soirée ou dans la nuit.
  3. Le nombre d'heures de sommeil et la qualité de celui-ci déterminent également votre état de forme pendant la journée : le stress, les horaires de travail irréguliers, la consommation d'alcool ou de drogues sont autant de facteurs qui ébranlent la qualité de votre sommeil et précipitent la sensation de fatigue pendant la journée.

10 conseils pour éviter la somnolence au volant

Il nous arrive souvent de sous-estimer le risque de conduire en étant fatigué, de ne pas se rendre compte ou ne pas vouloir admettre qu’on est trop fatigué pour prendre le volant. Si augmenter le volume de la musique, boire, manger ou discuter avec le passager peut quelque peu aider, veillez tout de même à appliquer les dix conseils suivants, prodigués par l'institut Vias :

  1. Dormez suffisamment pendant la/les nuit(s) qui précèdent votre départ. Un minimum de huit heures vous est nécessaire.
  2. Si nécessaire, prévoyez une nuitée en cours de route plutôt que de rejoindre directement votre destination.
  3. Si possible, évitez de rouler de nuit. Le risque de somnolence est plus important.
  4. Ne vous fixez pas d’horaire d’arrivée. Vous ne prendrez ainsi pas de risques inconsidérés pour respecter le planning établi.
  5. Mangez léger et buvez beaucoup d'eau. Ne consommez pas d'alcool, même en mangeant.
  6. Ne vous fiez pas aux faux remèdes comme le café, la musique (volume fort) ou l'air extérieur (fenêtre). Leurs effets sont inexistants ou de très courte durée.
  7. Faites une pause toutes les deux heures. Planifiez votre voyage afin de savoir où vous pouvez vous arrêter.
  8. Vous ressentez les premiers symptômes de somnolence – bâillements, paupières lourdes ? Arrêtez-vous et dormez au moins vingt minutes.
  9. Si plusieurs occupants du véhicule ont le permis de conduire, changez régulièrement de conducteur.
  10. Assurez-vous que la personne assise à côté du conducteur soit toujours éveillée. Il est plus difficile pour le conducteur de rester éveillé si la personne à côté de lui dort.

En route, bien assuré

Avant le départ, pensez à effectuer une petite visite chez votre garagiste pour faire réviser en profondeur votre véhicule. Si votre voiture est plus chargée qu'à l'accoutumée, vérifiez la pression des pneus recommandée dans le manuel votre voiture.

Assurez-vous également de disposer de tous vos documents de bord et d'être bien assuré. En cas de doute, soumettez votre itinéraire à votre conseiller P&V. Il fera avec vous les vérifications nécessaires, afin que vous puissiez partir l'esprit tranquille.

 

source : Vias

Nouveaux articles

Avec votre agent P&V:

  • Des assurances sans jargon
  • Une excellente connaissance des produits
  • Des rendez-vous quand cela vous convient