Cryptovirus : comment réagir ?

Publié dans: Quotidien

Image of the blog article

Cryptovirus : une rançon pour décrypter vos fichiers

Depuis quelques mois, les attaques de virus de type crypto-verrouilleur ou cryptovirus font régulièrement la une de l’actualité. Décryptons ce nouveau malware. Un programme malveillant ou malware est un logiciel qui tente d'infecter un ordinateur ou un appareil mobile. Il est utilisé par les pirates informatiques pour extraire des informations personnelles ou des mots de passe, voler de l'argent ou empêcher le propriétaire de l’ordinateur d'y accéder.

Qu’est-ce qu’un cryptovirus ?

Le cryptovirus est un type de malware. Ce virus informatique infecte votre ordinateur lorsque vous cliquez sur l’annexe ou le lien d’un e-mail malveillant : tous vos fichiers (Word, Excel, PDF, JPEG…) sont cryptés, leurs noms modifiés et ils sont impossibles à ouvrir. Un message d’alerte apparait sur votre écran de démarrage, affichant une demande de rançon. A ce jour, les fichiers infectés ne peuvent être restaurés. Autre souci : l’antivirus n’est pas efficace.

Que faire ?

En payant la rançon, vous n’avez aucune garantie de récupérer vos fichiers. Eliminez le virus et supprimez les fichiers infectés. Si vous aviez prévu une sauvegarde de vos données, vous les restaurez et retrouvez alors votre ordinateur ‘comme avant’. Vous ne savez pas comment procéder ? Contactez un informaticien, il vous aidera.

Comment éviter d’être infecté ?

Lorsque vous recevez un e-mail, n’ouvrez pas les annexes et ne cliquez pas sur les liens si :

- vous ne savez pas ce qu’ils contiennent ;
- vous ne connaissez pas l’expéditeur de l’e-mail ;
- vous avez un doute sur l’authenticité de l’e-mail.

Un message vous propose d’exécuter un programme ? Répondez toujours « non ».

Back-up et antivirus

Faites régulièrement un back-up de vos données, de préférence sur un disque dur externe qui n’est pas connecté en permanence à votre ordinateur.

Avoir un bon antivirus à jour reste une nécessité. Certes, il n’existe pas encore de protection contre le cryptovirus. Mais c’est une question de temps. Et quand elle sera mise au point, il est important qu’elle soit intégrée rapidement dans votre antivirus.

Vous avez des doutes concernant votre niveau de protection ? Informez-vous auprès de votre revendeur ou contactez un informaticien. Et faites un scan de votre disque dur pour éliminer les éventuels autres virus et chevaux de Troie* qui y seraient déjà.

Vous souhaitez dénoncer un délit commis en ligne ?

Rendez-vous dans votre commissariat local. Les policiers locaux collaborent avec les "computer crime unit" régionales et fédérale spécialisées dans la lutte contre les crimes informatiques. Vous souhaitez obtenir des conseils sur la cyber sécurité ? Le portail fédéral Safeonweb peut vous être utile.

 

* Un cheval de Troie est un programme informatique malveillant qui est utilisé pour infecter le système PC cible et causer l’activité malveillante sur elle. Le rôle du cheval de Troie est de faire entrer ce virus sur l'ordinateur et de l'y installer à l'insu de l'utilisateur. (source : Wikipedia)


Comment remplir un constat ?

À quoi sert le constat européen d'accident ?

Les questions ciblées du constat européen d'accident permettent aux assureurs d'établir rapidement qui est responsable de l’accident. Remplissez ce formulaire correctement : vous gagnerez du temps et éviterez une procédure judiciaire lors du règlement de l'accident.

Le formulaire est le même pour tous les pays européens. Si vous avez un accident dans un autre pays d'Europe, vous pouvez remplir facilement le constat, même si vous ne parlez pas la langue du pays : vous comparez les deux versions. Quoi qu'il arrive, n'utilisez jamais une feuille blanche pour noter vos constatations.

Quand remplir un constat d'accident ?

Remplissez un constat d'accident après tout accident de voiture. Vous pouvez donc utiliser le constat d'accident pour déclarer un sinistre dans lequel aucun autre véhicule n'est impliqué : une collision avec un arbre, un vol, un incendie, …

Remplissez le constat d'accident même lorsqu'un agent de police a dressé un procès-verbal de l'accident. A défaut d'un constat rempli, la compagnie d'assurances devra demander les renseignements nécessaires au parquet et le règlement de votre sinistre en sera retardé.

Comment remplir le constat d'accident ?

Voici quelques conseils.

  • Un accident de la route génère toujours du stress. Veillez à ce que l'émotion ne vous fasse pas oublier des données ou mal remplir le formulaire. Dans la mesure du possible, complétez à l'avance tout ce qui peut l'être.
  • Conserver plusieurs formulaires dans votre voiture peut être utile. Imaginez que vous entriez en collision avec plusieurs parties. Prévoyez aussi un stylo-bille.
  • Votre intermédiaire d'assurances peut vous fournir des conseils par téléphone ou se déplacer pour vous assister.
  • Décidez avec l'autre partie qui est le véhicule A et qui est le véhicule B sur le formulaire. Cochez les cases qui correspondent à votre situation. Si plusieurs véhicules sont impliqués, remplissez un constat avec chaque partie.
  • Notez toutes les données vous concernant ainsi que celles de l'autre partie : nom, prénom, adresse, numéro(s) de téléphone, date de naissance.
  • Ecrivez de manière lisible, en lettres majuscules, et évitez les ratures. Utilisez un stylo-bille et pas un crayon. Placez votre formulaire sur une surface lisse et dure, de manière à éviter que votre écriture ne soit déformée. Si le formulaire est bien lisible, votre assureur ne devra pas mener d'enquête pour préciser certains détails.
  • Indiquez où la voiture est endommagée et décrivez les dégâts visibles.
  • Le dessin décrivant les circonstances de l'accident est d'une grande importance. Veillez donc à ce qu'il soit le plus précis possible. Aidez-vous des carrés pour respecter certaines proportions. Vous pourrez ainsi mieux évaluer les distances et vous faire une meilleure idée du contexte de l'accident (la largeur de la chaussée, l’emplacement des panneaux de signalisation...).
  • N'oubliez pas de mentionner des données telles que les clignotants, les panneaux de signalisation, les feux de signalisation, les noms de rue, les obstacles éventuels... Indiquez sur le dessin quel est le véhicule A et quel est le véhicule B.
  • Le premier schéma est le seul qui fait foi. Il est fortement déconseillé de le modifier par la suite.
  • Précisez les circonstances dans la rubrique ‘Mes remarques’. C'est particulièrement important si vous n'êtes pas d'accord avec les remarques de l'autre partie ou si vous ne comprenez pas ce qu'elle veut dire.
  • Ne vous prononcez pas quant à votre responsabilité. Votre seule tâche consiste à décrire les circonstances de l'accident le plus précisément possible.
  • Remplissez aussi le dos du formulaire. Ce verso doit être complété individuellement par chaque partie et pas nécessairement ensemble comme pour le recto. Vous pouvez y indiquer des informations importantes pour le traitement administratif de votre dossier de sinistre, telles que le garage dans lequel vous comptez faire réparer votre voiture.
  • Lisez attentivement la déclaration de l'autre partie avant de signer le formulaire. Ne vous laissez pas bousculer ni presser.
  • Si les deux parties sont d'accord sur la manière dont le constat a été rempli, elles le signent. Attention : veillez à ce que rien ne soit ajouté par la suite.
  • Chaque conducteur conserve un exemplaire : soit l'original, soit le double.

Les passagers d'un véhicule impliqué sont-ils aussi des témoins ?

Les passagers des véhicules impliqués ne sont jamais des témoins neutres. Si quelqu'un qui se trouvait à proximité a vu l'accident, notez soigneusement toutes les données demandées sur le constat d'accident (numéro de GSM, adresse, ...). Les témoins qui ne figurent que sur un exemplaire ne sont pas retenus par les compagnies d'assurances ni par les tribunaux.

Et si je ne suis pas d'accord avec l'autre partie sur le remplissage du constat ?

Si l'autre partie et vous n'êtes pas d'accord sur les circonstances de l'accident, remplissez chacune un constat d'accident. Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec le constat, même si celui-ci a été complété par un agent de police.

Quand dois-je remettre le constat d'accident à mon assureur ?

Vous avez 8 jours pour remettre le constat d'accident rempli à votre assureur sauf si, par exemple, vous avez été hospitalisé(e) d'urgence et n'avez pas été en mesure de le faire dans ce délai.

Est-il souhaitable de prendre des photos après un accident de voiture ?

Oui. Photographiez aussi l'emplacement et l'ensemble des scènes de l'accident. Pensez aussi aux traces de freinage, débris... Tous ces éléments permettent de préciser les choses. Votre assureur pourra ainsi gagner du temps et traiter votre dossier plus rapidement, ce qui implique que vous serez indemnisé(e) plus vite..

Savez-vous que chez P&V, vous bénéficiez des services d'un agent personnel ? Il répondra à toutes vos questions sur votre assurance auto. Intéressé ?

Trouvez un agent près de chez vous

Cyclistes et piétons : quels sont vos droits en cas d’accident ?

Publié dans: Véhicule

Image of the blog article

Les droits des usagers faibles

Imaginez. Vous partez faire quelques courses à vélo, mais vous n’êtes pas encore tout à fait réveillé. Vous brûlez un feu rouge et vous êtes percuté par un automobiliste. Vous êtes donc en tort. Etes-vous protégé par la loi en tant qu’usager faible ? Devez-vous indemniser l’automobiliste pour les dégâts à son véhicule ? Pouvez-vous faire appel à votre assureur ? Et l’automobiliste, quelle assurance doit-il invoquer ?

Qu’est-ce qu’un usager faible ?

Sur la voie publique, sont appelés ’usager faible’ :

  • les personnes qui ne conduisent pas un véhicule à moteur, comme les cyclistes et les piétons ;
  • les passagers d’un véhicule à moteur (voiture, camion, bus, tram…).

Bon à savoir : Il y a une exception : les personnes handicapées qui se déplacent dans un fauteuil roulant motorisé sont également considérées comme des usagers faibles.

Quels sont les droits d’un usager faible ?

En tant qu’usager faible, victime d’un accident avec un véhicule automoteur sur la voie publique, vous êtes automatiquement indemnisé pour vos dommages corporels ainsi que pour ceux occasionnés à vos vêtements. Même si vous êtes en tort. Vous recevez donc une indemnité pour vos frais médicaux ou votre invalidité par exemple. Si vous décédez, vos héritiers recevront une indemnisation.

Indemnisation des dégâts au vélo

Un cycliste qui cause un accident ne reçoit jamais d’indemnisation pour les dégâts à son vélo. Si vous êtes dans votre droit, vous recevrez une indemnisation de la partie adverse. La loi fait donc une distinction entre dégâts matériels et dommages corporels (lésions corporelles).

Qui indemnise les blessures d’un usager faible ?

Les dommages corporels de l’usager faible sont indemnisés par l’assurance auto du véhicule impliqué.

L’indemnisation de l’usager faible a-t-elle une incidence sur le bonus-malus de l’automobiliste ?

  • Non, si l’automobiliste était en droit.
  • Oui, s’il était en tort.

Et si la voiture n’est pas assurée ?

Tout est plus facile si vous disposez d’une assurance protection juridique. Cette assurance vous aide en tant qu’usager faible à, notamment, faire valoir vos droits et à entamer les démarches nécessaires auprès du Fonds Commun de Garantie Belge.

Cette procédure est souvent longue. Il est donc préférable de se faire assister par son assureur. Si un règlement à l’amiable s’avère impossible, l’assureur en protection juridique rembourse les honoraires d’avocat et les frais de justice. Sont aussi pris en compte les frais de spécialistes consultés pour obtenir gain de cause (médecins, experts…).

Quelles sont les obligations d’un usager faible qui provoque un accident ?

Malgré votre protection légale, vous devez, en tant qu’usager faible, respecter le code de la route. Si vous commettez une faute, vous devez la réparer. Si vous brûlez un feu rouge en vélo et percutez une voiture, vous devez payer les réparations de la voiture ainsi que les éventuels frais médicaux de l’automobiliste et de ses passagers.

L’assurance familiale : la protection mondiale de toute la famille

Nous conseillons aux usagers faibles de souscrire une assurance familiale (responsabilité civile vie privée). Cette assurance prend en charge les conséquences financières d’une faute commise dans le cadre de votre vie privée. Dans le cas présent, cela signifie que vous ne devrez pas payer de votre poche les réparations à la voiture (à l’exception de la franchise prévue dans l’assurance familiale et qui sera déduite du montant des réparations).

Nos conseils

Vérifiez que vous disposez d’une assurance protection juridique. Non seulement elle prend en charge les honoraires d’avocat et d’experts, mais vous assiste également pour faire valoir vos droits. Pour les cyclistes, piétons, usagers faibles… une assurance familiale est indispensable. Celle-ci vous couvre, moyennant une prime modique, contre les conséquences financières d’un accident (même les dégâts causés par vos animaux de compagnie sont couverts).

Renseignez-vous auprès de votre agent P&V

Vous souhaitez en savoir plus ? Votre agent P&V répondra volontiers à vos questions.


Escapade originale et pas chère : visitez les châteaux de Belgique !

Publié dans: Famille Quotidien

Image of the blog article

30 châteaux et forteresses en Belgique

Vous cherchez une excursion agréable et abordable ? Saviez-vous que la Belgique compte des dizaines de châteaux qui ouvrent leurs portes au public en été ? Des châteaux forts médiévaux aux édifices néogothiques : à vous de choisir. Voici trente sites à découvrir !

La Belgique est un paradis pour les amateurs de châteaux : notre pays en abrite plus de 3.000. La grande majorité d'entre eux sont  des domaines privés, inaccessibles au public. D'autres ont été réaffectés ou réaménagés en hôtels, restaurants, bureaux ou salles de réception. Plus de cinquante châteaux peuvent, néanmoins, être visités librement. Chacun d'eux constitue une part inestimable de notre riche patrimoine. Des petites merveilles qui valent vraiment la peine d'être découvertes.

Voyage au cœur du Moyen Age

Nos forteresses médiévales sont sans aucun doute celles qui éveillent le plus notre imaginaire.

A l'époque féodale, les châteaux étaient édifiés pour défendre les seigneurs, les paysans, les villageois. Ils n'étaient pas encore bâtis pour y mener une vie de faste et de luxe.

Parmi nos coups de cœur médiévaux, nous vous conseillons les châteaux de Laarne et de Beersel, ainsi que la forteresse de Corroy-le-Château. Ne manquez pas non plus le célèbre Gravensteen (Château des Comtes), en plein centre de la ville de Gand. Vous aimez le folklore médiéval ? Laissez-vous dépayser par une véritable fête d’antan et, transformez-vous, l’espace de quelques heures en preux chevalier. Les châteaux de La Roche, Bouillon et Franchimont vous réservent une expérience unique en son genre qui ravira vos enfants !

Des intérieurs somptueux du temps jadis

Après le fracas des armes, laissez-vous bercer par la splendeur d'antan. Visitez les magnifiques salles des châteaux de Freyr, Attre, Vêves, Beloeil, Loppem, Ooidonk, Modave, Cortewalle, Leeuwergem ou Beauvoorde. Vous recherchez quelque chose d'autre ? Le Ter Dolen vous propose la visite d’une brasserie authentique, tandis que le Château de Petite Somme vous permet d'aller à la rencontre des membres de la communauté Krishna locale. Quant au Steen anversois, les enfants deviennent des philosophes, scientifiques ou artistes et parcourent les couloirs du temps.

Musées et expositions uniques

Certains châteaux abritent des musées remarquables. Parmi ceux-ci : le musée de la bière à Anthisnes, le musée de la nature à Lavaux-Saint-Anne, le musée de la poterie à Raeren, le musée du cristal du Val-Saint-Lambert et le musée de l'orfèvrerie de Seneffe.

D'autres châteaux, comme celui de Gaasbeek ou d'Alden-Biesen, accueillent de grandes expositions temporaires dans un cadre exceptionnel. Incontournable dans cette catégorie, le château de Reinhardstein, magnifiquement reconstruit, émerveille petits et grands.

Planifier ses visites

En pleine saison (de mai à septembre), de nombreux châteaux sont accessibles tous les week-ends. Si certains sont ouverts tous les jours, d'autres ne le sont que quelques jours par an. Il est donc vivement recommandé de vérifier les horaires d'ouverture avant toute visite.

Les visites ne se déroulent pas toutes de la même manière : certaines se font en solo, d'autres avec (audio)guide. Sachez aussi qu’il n’est pas toujours possible de visiter tout le château : nombre d’entre eux sont encore habités. Ce qui donne d’autant plus de charme aux lieux.

Informations complémentaires

Sur Wikipedia et Burchten en Kastelen, vous trouverez une liste impressionnante de châteaux belges classés par province. La brochure Meuse et châteaux vous offre un bel aperçu des châteaux, fortifications, citadelles et belles demeures de la Vallée mosane. N’hésitez pas aussi à surfer sur les sites touristiques de nos provinces. Bonne découverte !


Cryptovirus (Version 1.0)

Miniature Téléversé par Anouk Haudenhuyse, 20/07/17 14:22

Version 1.0

Dernière mise à jour par Anouk Haudenhuyse
20/07/17 14:22
Statut: Approuvé
Téléchargement (45k) Récupérer l'URL
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 29 Jours 45k

Nouveaux articles

Avec votre agent P&V:

  • Des assurances sans jargon
  • Une excellente connaissance des produits
  • Des rendez-vous quand cela vous convient