Épargne avec avantage fiscal : mode d’emploi en 2021

Publié dans: Pension Épargner

Image of the blog article

Contre l’inflation et les taux bas, vous pouvez vous tourner vers l’épargne-pension et/ou l’épargne à long terme. Connaissez-vous la formule d’épargne fiscale la plus avantageuse pour vous ?

En 2021, si nous avons retrouvé le chemin de la reprise économique, ceci s’accompagne malheureusement d’une hausse des prix. En effet, fin août,  l’inflation atteignait 2,73%. En revanche, cette année, les taux sont restés bas, encore et toujours. Pour éviter que l’inflation n’érode vos économies, avoir un plan d’épargne fiscale solide est un incontournable. 

Combien pouvez-vous épargner au maximum avec avantage fiscal en 2021 ?


« Si vous choisissez l’épargne-pension (ou si vous envisagez de le faire), vous avez le choix : vous épargnez cette année soit jusqu’à 990 euros, pour un avantage fiscal de 30% de la prime, soit jusqu’à 1 270 euros, pour un avantage fiscal de 25% de la prime.

Si vous ne payez que peu ou pas d’impôts, l’avantage fiscal calculé en appliquant ces pourcentages peut être inférieur , car il s’agit d’une réduction d’impôt.

Dans le cadre de l’épargne à long terme, votre avantage fiscal s’élève à 30% du montant versé, mais le montant maximal que vous pouvez épargner dépend de vos revenus professionnels, qu’ils proviennent du travail ou de votre pension. En règle générale, vous pouvez épargner jusqu’à 6% de vos revenus professionnels nets +176,40 euros. Cette année, il faudra veiller à ne pas dépasser le maximum absolu de 2 350 euros. Ce montant correspond à un revenu professionnel net de 36 300 euros. Pour prétendre à un avantage fiscal, vous devez aussi tenir compte d’un éventuel crédit hypothécaire. Avez-vous un crédit pour votre propre habitation en Flandre ou en Wallonie (conclu avant 2016) ou à Bruxelles (conclu avant 2017) ? Ou avez-vous un tel crédit pour une résidence secondaire ? Dans ce cas, l’épargne à long terme n’offre très probablement aucun avantage supplémentaire », explique notre expert en assurance vie.

CONSEIL : Votre conseiller P&V connaît votre situation personnelles et dispose des compétences nécessaires pour vérifier les possibilités pour optimiser votre avantage fiscal.

Grâce à l’épargne-pension et à l’épargne à long terme, votre bénéfice fiscal peut atteindre jusqu’à 30.000 euros


L’avantage fiscal que vous procure un contrat d’épargne-pension ou d’épargne à long terme est soumis à une taxation au terme du contrat. P&V se charge de la prélever et de la verser au fisc, l’année de votre 60eanniversaire (ou du 10e anniversaire du contrat si vous le souscrivez après l’âge de 55 ans). Cette taxation, de 8% pour l’épargne-pension et de 10% pour l’épargne à long terme, est calculée sur la réserve de votre police. La participation bénéficiaire éventuellement octroyée en branche 21 est exonérée de cette taxation.

Outre cette taxation au terme, une taxe sur les primes de 2% est également due sur chaque prime versée dans le cadre de l’épargne à long terme. Cette taxe sur les primes ne s’applique pas à l’épargne-pension.

Votre avantage fiscal n’est-il dès lors pas réduit à néant par la taxation au terme ? Excellente question. Une petite vérification s’impose, voyez plutôt : dans les tableaux ci-dessous, nous comparons l’avantage fiscal à la taxe à payer. Nous partons d’une prime annuelle dans la formule branche 21 avec un rendement garanti de 0,45%, le coût d’entrée maximal et un impôt communal de 6%.

Vous épargnez chaque année 990 euros en épargne-pension jusqu’à 65 ans

Âge de départ

Avantage fiscal

Taxation au terme

Votre bénéfice fiscal

20 ans

14 167 euros

3 424 euros

10 743 euros

30 ans

11 019 euros

2 509 euros

8 510 euros

40 ans

7 871 euros

1 635 euros

6 235 euros

50 ans

4 722 euros

799 euros

3 923 euros

Vous épargnez chaque année 2.350 euros en épargne-pension jusqu’à 65 ans

 

Âge de départ

Avantage fiscal

Taxe sur les primes

Taxation au terme

Votre bénéfice fiscal

20 ans

33 629 euros

2 074 euros

9 404 euros

22 151 euros

30 ans

26 156 euros

1 613 euros

6 892 euros

17 651 euros

40 ans

18 683 euros

1 152 euros

4 491 euros

13 040 euros

50 ans

11 210 euros

691 euros

2 195 euros

8 323 euros

« En commençant votre épargne jeune, si vous versez chaque année le montant maximum en épargne-pension ou en épargne à long terme, vous pouvez réaliser un bénéfice fiscal total de plus de 30 000 euros. Il va de soi que tout le monde n’est pas en mesure de le faire, surtout en ces temps incertains, mais même souscrites plus tard, l’épargne-pension et/ou l’épargne à long terme vous procurent un avantage appréciable. Il serait dommage de passer à côté ! » explique notre expert.

Pourquoi vaut-il mieux optimiser votre police avant votre 55e anniversaire


Tant l’épargne-pension que l’épargne à long terme doivent être conclues pour une durée d’au moins dix ans, et le terme doit être au moins votre 65e anniversaire. Votre 55e anniversaire est aussi un moment clé. Pourquoi ? La taxe sur votre contrat n’est pas retenue à votre 60e anniversaire, mais au 10e anniversaire du contrat si vous souscrivez ou si vous augmentez votre prime d’épargne après votre 55e anniversaire. En souscrivant ou en optimisant votre contrat avant l’âge de 55 ans, vous évitez donc la taxe pour les 5 dernières années. Cela peut représenter une différence importante.

CONSEIL : Souscrivez ou optimisez votre contrat d’épargne avant votre 55e anniversaire.

Commencez l’épargne à long terme avant votre 65e anniversaire et continuez à bénéficier de votre avantage fiscal après votre départ à la retraite


Selon notre expert en assurance vie, l’épargne à long terme peut également offrir des avantages après 65 ans : « Si vous percevez une pension de plus de 1 250 euros bruts, vous devrez encore payer des impôts après votre départ à la retraite. Dans ce cas, vous avez tout intérêt à souscrire une épargne à long terme qui continuera au-delà de votre 65e anniversaire. Votre contrat doit toutefois commencer avant votre 65eanniversaire et durer au moins dix ans. Après votre 65e anniversaire, il n’est plus possible de conclure un contrat ou d’augmenter votre prime. Vous pouvez toutefois diminuer le montant de votre prime à tout moment. »

Optimiser votre avantage fiscal ? Demandez conseil à votre conseiller P&V


Vous souhaitez réduire vos impôts ? C’est possible avec l’épargne à long terme ou l’épargne-pension de P&V. Votre conseiller P&V se fera un plaisir de vous aider à déterminer le montant que vous pouvez épargner et à choisir la formule qui vous convient le mieux en fonction de vos revenus et de votre situation financière actuelle.

Bonne nouvelle : si vous prenez rendez-vous avant fin novembre avec votre conseiller P&V pour réaliser un check-up gratuit et sans engagement de votre épargne et de vos assurances, chez vous, à l’agence P&V ou via un appel vidéo Teams, vous y gagnerez non seulement de nombreux conseils judicieux en matière d’épargne, mais aussi deux tickets de cinéma. Le stock est limité, ne tardez pas !

Prenez rendez-vous ici pour un check-up de votre épargne et de vos assurances et découvrez quelle formule d’épargne vous rapportera le plus grand avantage fiscal.

La moto en été sous la canicule, ça se prépare !

Publié dans: Vacances Moto

Image of the blog article

Dans notre beau pays, c’est avec impatience que nous attendons la fin de l’hiver pour pouvoir enfin sortir la moto du garage et retrouver la joie de rouler en plein air. Passé le printemps entre averses, éclaircies et giboulées de mars, les températures grimpent.

Prudence cependant, 70% des accidents mortels se produisent par beau temps et sur route dégagée ! Gardez vos protections ou plutôt troquez-les pour leur équivalent d’été : 

L’équipement moto d’été pour affronter la canicule


A partir de juin, on commence à ressentir la chaleur... puis la forte chaleur et très vite, la canicule !

Rouler à moto sous la canicule... on est toujours ravi d’avoir du soleil, mais l’équipement est lourd et chaud. Pour que rouler à moto en été reste un plaisir, il faut trouver des moyens pour supporter cette chaleur. La première piste, c’est votre équipement moto.

L’équipement moto obligatoire reste le même toute l’année : blouson, gants, pantalon, casque et bottes/bottines. En été, c’est toujours le même équipement, mais en version allégée :

  • Le blouson : plus léger pour l’été (on enlève la doublure isotherme) et surtout ventilé (tissu aéré pour que l’air vous rafraîchisse en roulant). 
    • Le blouson en mesh (tissu ventilé) est le plus aéré car le tissu laisse passer l’air... mais aussi l’eau ! Du coup, il n’est pas imperméable. Heureusement, il y a des doublures étanches (intérieure ou sur veste) pour pouvoir retirer ou ajouter une couche au cours de la journée.
    • Avec un peu plus de budget, le blouson en cuir ventilé offre un peu moins de fraîcheur mais plus de sécurité (le cuir étant plus résistant que le mesh). 

Sinon, il y a aussi les extras : un gilet que vous pouvez remplir d’eau froide !
 

  • Les gants : la version été enlève le rembourrage isotherme mais prend soin de conserver les protections nécessaires : c’est surtout la paume et le bout des doigts qui doivent être renforcés. Ils sont ventilés pour limiter la transpiration, en mesh ou en cuir léger et perforé.
     
  • Le pantalon : equipement obligatoire, il doit être suffisamment résistant pour vous protéger en cas de chute et de glissade sur la route ! En été, vous allez plutôt privilégier le pantalon textile dont la fibre de haute technologie fournit la protection nécessaire ou encore le jeans renforcé de kevlar, qui passe même pour un pantalon « normal ». Si votre budget le permet, un pantalon en Goretex vous laisse respirer tout en étant étanche...
     
  • Le casque : le casque est peut-être le seul élément de votre équipement qui ne change pas entre les saisons. Privilégiez plutôt un casque intégral ou modulable (plus facile à mettre et enlever) que le casque jet qui ne protège pas le menton ! Ce qui fait vraiment une différence pour les grosses chaleurs, ce sont les entrées d’air qui permettent une ventilation sur le visage, ça permet d’éviter l’effet sauna ! 
     
  • Les bottes/bottines : les pieds et les chevilles sont souvent les parties du corps les plus touchées dans une chute à moto ou en scooter, d’où l’importance d’un équipement spécifique. La bottine protège le pied (orteils et talons renforcés) et la cheville, la botte protège aussi le tibia. Prudence avec les chaussures à lacets, si les lacets se prennent dans les pédales de votre moto, vous courez un risque d’accident. Pour l’été, il existe des bottines ventilées en mesh ou dans d’autres matériaux perforés stratégiquement pour laisser passer l’air. L’essentiel étant de conserver les protections nécessaires.

Un rappel important : les passagers sont eux aussi tenus (en Belgique) de porter l’équipement moto obligatoire ! En cas de chute, ils courent les mêmes risques que le conducteur et doivent donc profiter des mêmes protections !

Et une dernière chose concernant les équipements : le noir chauffe car il absorbe la chaleur, le blanc la réfléchit ! Si on se penche sur l’offre en casques, gants, pantalons et blousons, le noir est omniprésent... mais ce n’est pas le meilleur choix par temps de canicule. Non seulement en termes de visibilité, mais aussi en termes de confort à cause de la chaleur. En fait, n’importe quelle couleur est préférable au noir pour ces deux raisons...

Les habitudes à adopter pour affronter la canicule à moto

Suivez les conseils des motards expérimentés, ces petits détails qui vous rendent la vie plus agréable :

  • Couvrez-vous ! Oui, ça paraît bizarre mais quand on roule, avec le vent, on ne sent pas les brûlures du soleil. La nuque, le cou et les poignets sont les zones à surveiller.
  • Evitez si possible les heures les plus chaudes, entre 16h et 18h. Les heures les plus fraîches sont avant 9h.
  • Ne garez pas votre moto en plein soleil. 
  • Méfiez-vous du bitume, qui, par endroits, peut fondre avec la chaleur.
  • Prenez garde aux usagers récréatifs en plus grand nombre sur la route et moins attentifs avec le beau temps.
  • Boire de l’eau avant de rouler puis pendant : prévoyez 500 ml/heure de route. Evitez l’alcool...
  • Protégez vos yeux : certains casques sont équipés d’une visière sombre, sinon n’oubliez pas vos lunettes de soleil.
  • Ouvrez les ventilations de votre casque si vous en avez...
  • Gardez un œil sur vos compagnons de route. 
  • Et si vraiment il fait trop chaud, arrêtez-vous à l’ombre et hydratez-vous calmement. 

Un motard averti en vaut deux. N’hésitez pas à partager ces quelques conseils. 

Il ne vous manque plus qu’une monture et une bonne assurance moto.

Bonne route !

Une garantie assistance juridique est-elle également intéressante dans votre assurance incendie ?

Publié dans: Habitation Protection juridique

Image of the blog article

L’utilité d’une couverture assistance juridique dans l’assurance incendie : quatre exemples concrets

Au cours de travaux de rénovation, votre voisin endommage accidentellement votre habitation. Malheureusement, vous ne parvenez pas à vous mettre d’accord sur l’indemnisation. Les litiges relatifs à un sinistre couvert sont généralement réglés via l’assurance familiale. Mais si quelqu’un endommage une maison que vous mettez en location, vous ne pouvez pas faire jouer votre assurance familiale. Pour cela, vous devez disposer de la garantie Assistance juridique facultative dans votre assurance incendie.

Mais cette garantie vaut également la peine pour une habitation propre et unique, malgré l’éventuel chevauchement avec votre assurance familiale. En outre, la garantie a récemment fait l’objet d’une mise à niveau importante.

Apprenez-en davantage sur l’utilité de la garantie assistance juridique avec quatre exemples tirés de la pratique et une liste des améliorations les plus importantes.

  1. Vous louez un appartement. Une fuite dans la douche de votre voisin du dessus a provoqué des dégâts d’humidité à vos meubles.

Votre voisin du dessus ne remplace pas les joints en silicone de sa douche en temps voulu. De l’eau dégouline ainsi dans votre appartement. Deux de vos armoires présentent des dégâts liés à l’humidité. Vous essayez d’aborder le problème avec votre voisin, mais il fait la sourde oreille.

Avec la garantie assistance juridique dans votre assurance Ideal Habitation, vous pouvez vous adresser à votre conseiller P&V. Vous étudierez ensemble les options pour obtenir l’indemnisation à laquelle vous avez droit, à l’amiable ou par l’intermédiaire du tribunal si vous n’avez pas d’autre solution.

  1. Vous héritez la maison de vos parents et vous décidez de la louer. Un jour, vous découvrez des graffitis sur les murs.

Vous ne pouvez pas faire jouer votre assurance familiale pour les dommages causés par des tiers à un bien immeuble secondaire. Si vous avez également pris une garantie Assistance juridique dans l’assurance incendie de l’habitation dont vous avez hérité, P&V vous aide à réclamer une indemnité à l’auteur du graffiti, sur les plans administratif et juridique.

Une bonne assurance incendie avec assistance juridique est incontournable lorsque vous possédez et louez une seconde habitation. Renseignez-vous auprès de votre conseiller P&V.

  1. Votre voisin veut faire des transformations. Il place un conteneur devant sa porte et commence quelques travaux de démolition sur un coup de tête. Ceci provoque des affaissements et une grande fissure dans votre mur.

Votre voisin est bien évidemment responsable de ces dommages, mais comment lui réclamer l’indemnité correcte ? Grâce à l’assistance juridique dans votre contrat Ideal Habitation, vous pouvez faire appel à votre conseiller P&V si vous rencontrez ce scénario.

Il ressort de l’expertise que la stabilité de votre habitation est compromise et qu’une action urgente s’impose. Les frais de réparation sont estimés à 9 000 euros, mais votre voisin ne peut pas les payer et n’est pas assuré à cet effet. Que faire ? Si vous avez une couverture assistance juridique dans votre assurance incendie, P&V intervient jusqu’à 15 000 euros. Ainsi, vous pouvez faire réparer la fissure dans votre mur et vous pouvez à nouveau dormir sur vos deux oreilles.

  1. Vous louez une maison. Le propriétaire n’entretient pas sa propriété et un incendie se déclare après un court-circuit dans l’armoire à fusibles vétuste. Conséquence ? Principalement beaucoup de dégâts causés par la fumée à votre mobilier.

Votre conseiller P&V arrange une expertise, à laquelle un expert du bailleur est également présent. L’indemnité est fixée à 5 000 euros, mais si vous faites le calcul vous-même, vous arrivez à 7 000 euros minimum. Vous souhaitez une contrexpertise.

Depuis le 18 mars 2018, P&V paie aussi les frais de cette contrexpertise si vous avez conclu la garantie Assistance juridique dans votre assurance incendie.

Assistance juridique dans Ideal Habitation : 20 euros par an

Depuis le 18 mars 2018, P&V a étendu la couverture assistance juridique dans son assurance incendie Ideal Habitation. Quatre garanties ont été ajoutées, dont le remboursement susmentionné d’une contrexpertise, mais aussi la couverture des litiges contractuels éventuels avec votre assureur incendie après un sinistre couvert.

Imaginons : vous constatez une tache d’humidité en haut de votre mur. Votre assureur incendie fait faire un examen, mais refuse d’intervenir, parce que l’eau s’infiltre selon lui par le côté (ce qui n’est pas couvert), tandis que vous êtes convaincu(e) que l’eau provient de votre voisin du dessus (ce qui est couvert). Pour un tel litige d’ordre contractuel, vous pouvez donc désormais aussi faire appel à l’Assistance juridique de votre contrat Ideal Habitation.

En outre, nous avons augmenté deux plafonds d’indemnisation :

  1. l’intervention maximale par sinistre passe de 6 900 à 50 000 euros ;
  2. l’intervention lorsque la partie adverse responsable est insolvable passe de 2 800 à 15 000 euros.

Vous payez seulement 20 euros par an pour l’assistance juridique dans votre contrat Ideal Habitation. Si vous avez déjà conclu cette garantie, vous bénéficiez gratuitement de ces conditions améliorées jusqu’à votre prochaine échéance (dès juillet 2018).

Intéressé(e) ?

Contactez votre conseiller P&V pour examiner l’intérêt d’une garantie assistance juridique pour compléter votre assurance incendie.

 

Une assurance protection juridique avec avantage fiscal, intéressante pour vous ?

Publié dans: Famille Protection juridique

Image of the blog article

Tout ce que vous voulez savoir sur la protection juridique avec prime fiscalement avantageuse

Le 4 avril 2019, la proposition de loi du ministre de la Justice Koen Geens visant à rendre l'assurance protection juridique fiscalement avantageuse a été approuvée par le parlement. La nouvelle loi est parue le 8 mai au moniteur belge et entrera en vigueur le 1er septembre 2019.

A partir du 1er septembre 2019, vous pourrez également vous adresser à P&V pour une police adaptée qui répond aux exigences légales minimales pour bénéficier de l'avantage fiscal. Cette police est développée par Arces, spécialiste en protection juridique du Groupe P&V.

La protection juridique : une aide en cas de litiges

Une assurance protection juridique vous aide si, dans le cadre d’un sinistre, vous entrez en conflit avec la partie adverse. Dans ce cas, votre assureur vous assiste pour trouver une solution : de préférence (et heureusement dans la plupart des cas) par arrangement à l'amiable avec la partie adverse et, en dernier recours, par une procédure judiciaire.

Garantie complémentaire à l'assurance familiale, incendie et auto

Vous pouvez conclure une assurance protection juridique comme garantie complémentaire à votre assurance familiale, incendie et auto. Cette garantie se limite alors aux litiges découlant d'un sinistre couvert par ces polices.

En outre, Arces, marque de P&V Assurances, propose des assurances protection juridique que vous adaptez vous-même à votre budget et à vos besoins et qui couvrent d'autres litiges dans le cadre de votre vie privée (et, dans certains cas, votre vie professionnelle). Pensez par exemple à un conflit avec votre ancien employeur sur l'indemnité de licenciement, à un problème avec le magasin d'électronique qui vous vend un laptop défectueux ou à un différend avec le fisc.

Il s’agit d’une assurance protection juridique unique, dont la prime sera fiscalement avantageuse grâce au système de réduction d'impôt, à partir du 1er septembre 2019 et sous certaines conditions. Mais quel est l'objectif de cette police adaptée ? Quand votre assurance protection juridique donne-t-elle droit à l'avantage fiscal ? Et comment savoir si cela est intéressant pour vous ? Nous avons posé la question à Paul Winters, expert chez Arces, marque de qualité pour la protection juridique du Groupe P&V.

Une justice accessible à tous

« En appliquant une réduction d'impôt sur une partie de la prime de l'assurance protection juridique, le ministre de la Justice espère qu'un nombre plus élevé de personnes se protégera. Car tout le monde peut être confronté à un litige (juridique) et, dans certains cas, les frais s'accumulent rapidement. Grâce à un incitant fiscal, la protection juridique doit devenir plus accessible, même pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec la justice », selon Paul Winters.

« La proposition de loi n'est pas destinée aux démunis car, en cas de litiges juridiques, ils peuvent généralement recourir aux services d’un avocat pro deo », poursuit Paul. « Quel est le groupe-cible alors ? Les citoyens avec un revenu moyen pour lesquels il n'est tout de même pas facile de supporter les frais d'un procès ou d'une expertise après un litige ou un sinistre. Cette initiative donne également un coup de pouce aux assureurs. Car, si un nombre plus élevé de personnes conclut une assurance protection juridique, les risques reposent sur plusieurs épaules et cela nous donne de l'espace pour continuer à développer notre protection à un juste prix. »

La précédente tentative de démocratisation de la protection juridique a échoué

« En 2007, le gouvernement avait déjà tenté de démocratiser l’assistance juridique, lorsque ladite « police Onkelinx » est arrivée sur le marché, soit une assurance protection juridique dont la prime était de maximum 144 euros par an, exonérée de la taxe d'assurance (9,25%). « Cette assurance avec certes de nombreuses garanties mais des plafonds de couvertures assez faibles et un avantage fiscal limité n'a pas eu beaucoup de succès. Aujourd'hui, le gouvernement tente à nouveau de convaincre les citoyens », explique notre spécialiste en protection juridique.

Protection contre un maximum de litiges dans votre vie quotidienne

Le ministre de la Justice veut promouvoir l'assurance protection juridique qui, en principe, couvre tous les litiges qui relèvent de la compétence d'une juridiction belge, excepté les litiges pour lesquels vous faites appel à l'assurance auto. Pour certains d’entre eux, la loi impose également une intervention s’ils relèvent de la compétence de tribunaux de pays voisins.

Pour avoir droit à un avantage fiscal à partir du 1er septembre 2019, votre assurance protection juridique doit répondre à plusieurs conditions légales. De même, la manière dont la réduction d'impôts est octroyée, est définie par la loi. Un résumé :

  • La garantie s'élève à minimum 13 000 euros par litige en affaires civiles et 13 500 euros en affaires pénales
  • Pour les litiges concernant un divorce ou la fin d'une cohabitation légale, une garantie minimale de 3 375 euros s'applique par partenaire assuré.
  • Pour les litiges contractuels en matière de construction, une garantie minimale de 6 750 euros s'applique.
  • Le montant de la prime pour laquelle vous recevez une réduction d'impôts est limité à 310 euros (indexés) par an. L'avantage fiscal s'applique sur 40% de ce montant. La réduction d'impôts maximale pour l'exercice d'imposition 2020 est donc de 124 euros.
  • Dans certains cas, un délai de carence est prévu et s'élève généralement à un an. Pour les litiges concernant un divorce, le délai de carence est de trois ans maximum, pour les litiges en matière de construction, cinq ans. Si vous changez d'assureur, on tient compte du délai de carence déjà écoulé.

Bonne moyenne avec des montants assurés réalistes

« L'assurance que le ministre Geens propose n'est pas une police de luxe, mais bien une bonne moyenne avec des montants assurés réalistes. La principale différence par rapport à l'offre actuelle du marché est la couverture des litiges contractuels dans le bâtiment. Ce risque était autrefois inassurable dans un contrat de protection juridique pour les particuliers. Maintenant, il existe une solution pour un litige qui découle de travaux de construction plus importants pour lesquels un permis ou l'intervention d'un architecte est requis(e). Un conflit concernant des fissures dans le plâtre survenues après le placement d’une nouvelle porte était déjà couvert, dans une police plus vaste », précise Paul Winters d'Arces.

Les 3 options des assureurs

Les assureurs ont trois options :

  1. ne pas proposer de protection juridique fiscalement avantageuse
  2. proposer une police avec prime bénéficiant de la réduction d'impôt, qui se limite aux garanties légales minimales
  3. proposer une police avec prime bénéficiant de la réduction d'impôt, avec des garanties plus larges que celles attendues par le législateur.

P&V choisit la dernière option. Arces, marque protection juridique du Groupe P&V, propose aujourd'hui, via sa police Safety All In Life, un produit qui va plus loin sur de nombreux points par rapport à ce que prévoit la loi pour pouvoir octroyer la réduction d'impôts. Cette police est mise à jour (avec, entre autres, l'ajout de la couverture pour les litiges contractuels en matière de construction) et sera disponible à partir du 1er septembre 2019 dans une version adaptée, pour laquelle nous délivrerons chaque année une attestation fiscale.

Aussi pour vous ?

Pour savoir si cette police étendue est intéressante pour vous, consultez votre conseiller P&V. Parfois, une garantie protection juridique dans votre assurance auto, incendie ou familiale est suffisante. Mais il arrive que vous ayez besoin d'une protection supplémentaire. Votre conseiller se fera un plaisir de vous proposer la meilleure solution en fonction de vos besoins et de votre budget. Nous vous communiquerons de plus amples informations sur notre nouvelle assurance protection juridique sous peu.


Source : Assurinfo / De Standaard

Découvrez notre nouvelle protection juridique fiscalement intéressante

Publié dans: Famille Protection juridique

Image of the blog article

Safety All In Life Plus : pour tous les litiges de votre vie quotidienne

Comme annoncé dans notre newsletter de mai, la loi qui accorde un avantage fiscal à l'assurance protection juridique si celle-ci répond à un certain nombre d'exigences minimales, est entrée en vigueur le 1er septembre 2019. L'objectif de cette loi est de rendre la protection juridique accessible au plus grand nombre possible grâce à un incitant fiscal.

Arces, le spécialiste en protection juridique du Groupe P&V, s'est mis au travail dès l'approbation de la proposition de loi en avril 2019. En août déjà, il a lancé son produit Safety All In Life Plus. Une assurance protection juridique qui va plus loin que ce que prévoit le législateur pour entrer en considération pour un avantage fiscal.

Pourquoi souscrire une assurance protection juridique distincte ?

La plupart des assurances familiales, incendie et auto offrent une garantie de protection juridique facultative. La protection juridique que vous associez à une assurance incendie par exemple, intervient en principe uniquement en cas de litiges relatifs à des sinistres couverts par cette assurance. Pour les autres litiges, comme un conflit avec votre ancien employeur concernant votre indemnité de licenciement ou un désaccord sur votre déclaration fiscale avec le fisc, vous devez chercher une solution vous-même.

C'est pourquoi nous conseillons à certains clients une police de protection juridique générale et individuelle. C'est plus clair (un seul contrat et une seule prime) et en outre, vous bénéficiez d'une couverture plus étendue, avec des plafonds d'indemnisation supérieurs et éventuellement même un avantage fiscal à compter du 1er septembre 2019.

Atouts de l’assurance Safety All In Life Plus

La nouvelle assurance protection juridique unique d'Arces porte le nom de Safety All In Life Plus. Celle-ci couvre pratiquement tous les litiges qui relèvent de la compétence d'une juridiction belge.

Seuls les litiges qui doivent être réglés par l'intermédiaire de la protection juridique auto sont exclus. Toutefois, vous pouvez combiner votre protection juridique auto avec une Safety All In Life Plus. En résulte donc moins d'administration pour vous, car votre protection juridique intégrale se trouve dans un seul contrat, pour lequel vous payez une seule prime.

Les litiges découlant de travaux de construction plus importants que vous faites exécuter et pour lesquels vous avez besoin d'un permis ou de l’intervention d'un architecte, étaient auparavant exclus des contrats de protection juridique pour les particuliers, mais sont aujourd'hui assurés grâce à l’assurance Safety All In Life Plus.

Imaginons : vous construisez une grande annexe à votre habitation principale, mais vous remarquez rapidement de graves défauts. Dans ce cas, avec une Safety All In Life Plus, vous pouvez faire appel aux spécialistes d'Arces afin d'obtenir une indemnisation de votre entrepreneur. En outre, Arces paie directement jusqu'à 8 000 euros de frais pour cette protection.

Voici un aperçu des cas dans lesquels une Safety All In Life Plus offre également une protection :

  • un litige relatif à un premier divorce ou à la fin de la première cohabitation légale, ainsi qu’aux biens ou aux personnes impliqués : frais couverts jusqu'à 4 000 euros par assuré
  • un conflit collectif du travail ou un conflit après une faillite ou une fermeture d'entreprise : frais couverts jusqu'à 15 000 euros
  • un conflit après un accident de circulation dans lequel vous êtes impliqué comme conducteur de votre trottinette électrique, segway ou d’un dispositif de déplacement pour personne à mobilité réduite (avec une vitesse maximale de 25 km/h) : frais couverts jusqu'à 100 000 euros.

Bon à savoir : Arces s'engage à vous aider rapidement. Si vous faites appel à votre assureur protection juridique après un sinistre ou un litige, vous êtes contacté dans les 48 heures maximum.

Combien coûte une Safety All In Life Plus ?

La prime annuelle pour une Safety All In Life Plus s'élève à 447,41 euros taxes comprises pour un couple ou un ménage. Soit 37,28 euros par mois.

Isolé ? Dans ce cas, vous bénéficiez d'une réduction de 23% et vous payez 344,51 euros par an (taxes comprises).

En combinaison avec une protection juridique auto, vous payez 524,28 euros en tant que couple ou ménage et 422,04 euros en tant que personne isolée sur base annuelle (ces montants sont taxes incluses).

Vous devez encore déduire votre avantage fiscal des montants mentionnés ci-dessus. Cet avantage correspond à 40% d'une tranche de prime (indexable annuellement) de 310 euros. Vous pouvez donc obtenir un avantage fiscal jusqu'à 124 euros sur base annuelle par l'intermédiaire de votre déclaration fiscale.

Pour ce faire, vous recevez chaque année une attestation fiscale que vous joignez à votre déclaration à l'impôt des personnes physiques.

Conversion des contrats en cours et des délais d’attente actuels

Vous aviez conclu une Safety All In Life auprès d'Arces ou une protection juridique similaire auprès d'un concurrent ? Dans ce cas, vous pouvez faire mettre ce contrat à niveau en faveur d'une Safety All In Life Plus, plus étendue et fiscalement avantageuse. Cette conversion n'a pas lieu automatiquement, il est préférable de contacter votre conseiller P&V.

La mise à niveau d'une Safety All In Life vers une Safety All In Life Plus s'effectue au moyen d'un avenant à votre contrat existant. Votre numéro de contrat reste identique. La conversion d'un contrat de protection juridique auprès d'un autre assureur vers une Safety All In Life Plus est également simple sur le plan administratif : votre conseiller P&V fait le nécessaire pour résilier votre ancien contrat et vous fournit rapidement une nouvelle police.

Bon à savoir : un délai d’attente s'applique pour certaines garanties du Safety All In Life Plus. Il s'agit de la période durant laquelle une garantie doit être assurée avant que vous puissiez prétendre à une protection à cet effet. Si vous optez pour une conversion vers une Safety All In Life Plus, les délais d’attente déjà expirés sont pris en considération pour les garanties également assurées dans votre ancien contrat.

Exemple : un délai d’attente de 12 mois s'applique pour la garantie litiges fiscaux. Cette garantie était aussi assurée dans votre ancienne police de protection juridique en cours depuis plus d'un an déjà ? Dans ce cas, vous n'avez plus aucun délai d’attente pour les litiges fiscaux. Votre ancienne police s'étendait encore sur 6 mois ? Pour cette garantie, vous devez donc encore tenir compte d'un délai d’attente de 6 mois.

La garantie pour les litiges qui résultent de travaux de construction plus importants est considérée comme  « nouvelle ». Un délai de carence contractuel de trois ans vaut dans tous les cas à cet effet.

Votre famille et vous êtes-vous entièrement protégés ?

Il existe des assurances protection juridique offrant différents niveaux de garanties. Certaines se limitent aux litiges avec d'autres personnes ou parties dans le cadre de votre assurance auto, familiale ou habitation. D'autres sont plus larges et vous aident aussi, par exemple, si vous avez un litige avec votre fournisseur concernant une connexion Internet défectueuse. Quelle est la meilleure assurance pour votre famille et votre budget ? Discutez-en avec votre conseiller P&V.

A la recherche d'une protection complète pour vous-même et votre famille contre les caprices du destin ? Vérifiez donc si vous disposez d'une assurance RC familiale et si celle-ci est encore adaptée à votre situation actuelle. Et avez-vous déjà réfléchi à ce qui se passerait si vous aviez un accident dans votre vie privée et que vous ne pouviez plus aller travailler ou vous occuper de votre famille pendant quelque temps ? Pour ce risque également, nous proposons une solution adaptée : l'assurance Accidents vie privée P&V.

Votre conseiller P&V se fera un plaisir de vous en dire davantage sur ces trois assurances. Et si vous souscrivez deux de ces trois assurances (assurance protection juridique d'Arces, assurance RC familiale P&V et assurance Accidents vie privée P&V) auprès de votre conseiller entre le 16 septembre et le 15 décembre, vous remporterez peut-être l'une des 50 cartes-cadeaux Family+ Colruyt d'une valeur de 200 euros. Vous trouverez plus d'informations sur cette action

Nouveaux articles