Comment puis-je payer moins d’impôts ?

Le montant de votre avantage fiscal dépend du montant de votre épargne. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Épargner au maximum 980 euros* (en 2019) En versant maximum 980 euros par an, vous récupérez chaque année 30 % (majorés de la taxe communale) du montant versé, par l’intermédiaire de vos impôts. Exemple : vous épargnez 980 euros et vous récupérez 294 euros par l’intermédiaire de vos impôts. Votre contribution annuelle nette correspond à 686 euros.
Épargner le maximum fiscal de 1260 euros (en 2019) En versant le montant maximum de 1260 euros par an, vous récupérez chaque année 25 % (majorés de la taxe communale) du montant versé, par l’intermédiaire de vos impôts. Exemple : vous épargnez 1260 euros et vous récupérez 315 euros par l’intermédiaire de vos impôts. Votre contribution annuelle nette correspond à 945 euros.
Épargner un montant plus élevé que le maximum fiscal** Vous pouvez aussi épargner plus que le maximum fiscal, sans en tirer un avantage fiscal. Il est alors question d’une assurance-épargne non fiscale. Exemple : vous épargnez 1260  euros dans votre épargne-pension P&V. En outre, vous versez encore 540  euros dans une épargne libre P&V. Au total, vous épargnez donc 1500 euros, dont vous récupérez 315 euros par l’intermédiaire de vos impôts.

 

* L’information fiscale constitue une synthèse des règles applicables conformément aux dispositions légales actuelles et des renseignements officiels. Le traitement fiscal peut changer au fil du temps et dépend de votre situation personnelle. Votre intermédiaire vous fournira une information sur mesure à ce sujet.

** CONSEIL : si vous souhaitez épargner plus que le maximum fiscal de l’épargne-pension P&V, jetez d’abord un coup d’œil à l’épargne à long terme et à l’épargne libre de P&V.

Dois-je épargner en permanence?

Vous constituez une pension complémentaire au moyen d’une assurance épargne-pension. Chaque versement vous procure un avantage fiscal de 25% ou 30%, à majorer de l’impôt communal. Vous avez dès lors tout intérêt à épargner autant que possible.

Cependant, il se peut que vous ayez moins de moyens financiers à certains moments. Dans de pareilles circonstances, vous pouvez réduire ou cesser temporairement votre épargne et continuer à épargner ou optimiser votre prime sur le plan fiscal ultérieurement.

Conseil : Épargnez le montant maximal avant vos 55 ans. Si vous augmentez votre prime après vos 55 ans, la taxation aura lieu au dixième anniversaire de l’augmentation et non à vos 60 ans, ce qui est évidemment désavantageux. Lorsque la taxation a eu lieu à vos 60 ans, mieux vaut continuer à épargner. En effet, vous bénéficiez encore d’un avantage fiscal et vos primes ne sont plus imposées ultérieurement.

Épargne pension ou épargne à long terme?

Les deux systèmes peuvent vous procurer un avantage fiscal de 30 % sur les versements, à majorer de l’impôt communal, et, sont dès lors extrêmement intéressants. Toutefois, certains arguments font pencher la balance pour épargner d’abord le montant maximal au moyen d’une épargne-pension avant de commencer une épargne à long terme.

Taxe sur les primes?

La taxe sur les primes s’élève à 0 % pour l’épargne-pension et à 2 % pour l’épargne à long terme.

Impôt final?

L’impôt final équivaut à 8 % pour l’épargne-pension et à 10 % pour l’épargne à long terme. Les éventuelles participations bénéficiaires sont exonérées d’impôt.

Revenus imposables ou revenus professionnels?

Pour l’épargne-pension, il suffit que vous ayez des revenus imposables, quels qu’ils soient. En revanche, pour l’épargne à long terme, seuls les revenus professionnels sont pris en compte. Si vous n’avez que des revenus mobiliers et/ou immobiliers, vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal avec l’épargne-pension mais pas avec l’épargne à long terme.

Cumul avec un crédit hypothécaire?

Vous pouvez toujours combiner une épargne-pension avec la déduction d’un crédit hypothécaire. La plupart du temps, pour les crédits antérieurs à 2017, ce n’est pas possible pour l’épargne à long terme.

Puis-je avoir plusieurs plans d’épargne pension?

Vous ne pouvez épargner que dans un seul plan d’épargne-pension auprès de la même compagnie, mais il n’existe aucune restriction du nombre de plans d’épargne-pension répartis entre plusieurs sociétés. Cependant, sur un an, vous ne pouvez profiter d’un avantage fiscal que sur un seul plan d’épargne-pension. Épargner dans plusieurs plans la même année n’a donc aucun intérêt. Si cela devait quand même être le cas, dans votre déclaration, indiquez le contrat dans lequel vous avez épargné le plus.

Conseil : Si vous épargnez dans un fonds d’épargne-pension de la branche 23 (dynamique), vous pouvez envisager de passer à une assurance épargne-pension avec rendement garanti (branche 21), par exemple vers 55 ans. Dans ce cas, les primes versées pour les dernières années, ainsi que le capital constitué, ne sont plus soumis aux fluctuations boursières qui peuvent avoir une influence négative sur votre rendement, surtout à court terme.

En savoir plus sur l'épargne-pension de P&V?

Les fiches d’info financières de l’épargne pension de P&V contiennent de plus amples informations sur les garanties, le rendement, les risques et les frais relatifs à l'épargne-pension de P&V Assurances. Si vous avez d'autres questions, n’hésitez-pas à contacter votre agent P&V. Il évaluera votre situation personnelle et vos souhaits et vous conseillera sur la formule d'épargne-pension la mieux adaptée à vos besoins.