Qu'est-ce qu'une assurance omnium ?


L’assurance omnium : c’est quoi ? Est-elle indispensable ou pas ? Si vous voulez assurer une voiture neuve, la réponse est clairement oui. Toutefois, l’omnium s’avère aussi un choix judicieux pour un véhicule occasion. Outre l’assurance omnium complète, il existe aussi une assurance mini-omnium et même une omnium dégressive. Qu’est-ce qui est couvert, où et quand ? Dans quels cas la franchise s’applique-t-elle ? P&V vous explique tout dans cet article.

 

Quelle est la différence entre une assurance omnium complète et une mini-omnium ?


La différence concerne les dégâts survenus à votre véhicule et dont vous êtes responsable. Ces dégâts propres sont couverts par l'assurance omnium complète mais pas par la mini omnium. Par contre, tout comme l’omnium complète, la mini-omnium vous indemnise pour les dégâts causés par un vol ou une tentative de vol, un incendie, un bris de glace ou encore un heurt avec un animal.

Par exemple, si votre voiture est impliquée dans un accident, votre assurance RC auto intervient pour indemniser la partie adverse. En revanche, vous n'êtes indemnisé pour les dégâts occasionnés à votre propre véhicule que si vous possédez une omnium complète.

 

Que couvre une assurance omnium complète ?


L’omnium complète reprend toutes les garanties de la mini omnium, additionnées d’une cinquième garantie : la garantie dégâts matériels. Cette garantie couvre :

  • les dégâts que vous provoquez à votre véhicule. Exemple : si vous heurtez un piquet ou une porte de garage ;
  • les dégâts occasionnés à votre voiture par un acte de vandalisme (ce qui n’est pas le cas chez tous les assureurs) ;
  • les dégâts causés à votre voiture par une partie adverse inconnue (par exemple : délit de fuite) ;
  • les dégâts de votre voiture lors d'un accident contesté.

 

Que ne couvre pas l'assurance omnium ?


L'omnium exclut certains types de dégâts matériels. Voici une liste non exhaustive :

  • les dégâts causés par l'usure ou un mauvais entretien évident de la voiture ;
  • les dégâts aux pneus, sauf si d'autres parties de votre véhicule ont également été endommagées lors du même accident ;
  • les dégâts causés par les objets transportés, par leur (dé)chargement ou par la surcharge du véhicule.
  • Les dégâts causés par une erreur de carburant ou par un carburant de mauvaise qualité.

Attention : les lésions corporelles du conducteur ne sont pas indemnisées par l'assurance omnium. Pour couvrir ce risque, il vous faut souscrire l’assurance protection du conducteur. De même, pour obtenir de l'aide en cas de panne, d’accident ou de différend juridique, d'autres assurances sont nécessaires. Chez P&V, certaines de ces protections font actuellement l’objet de conditions attrayantes puisqu’elles vous sont offertes à la souscription d’une assurance omnium jusqu’au 30 avril 2021.

 

Pourquoi l'assurance omnium complète est-elle également utile en cas d'accident en droit ?


Parce que vous êtes indemnisé plus rapidement.

Si la partie adverse est responsable des dommages que vous avez subis, ceux-ci seront indemnisés par l'assurance RC auto de la partie adverse. Toutefois, en cas de contestation ou de délit de fuite, il vous faut parfois patienter longtemps. Votre assurance omnium, quant à elle, ne cherche pas à établir d’abord la responsabilité de l'accident : elle vous indemnise sans délai.

Parce que vous pouvez obtenir une indemnisation plus élevée.

Le deuxième avantage de l'assurance omnium est qu'elle vous indemnise la valeur agréée (si votre contrat le stipule) en cas de perte totale. Il s'agit de la valeur du véhicule convenue avec l'assureur.

Cette valeur agréée dépasse généralement la valeur réelle. Il s'agit de la valeur de votre voiture juste avant l'accident (compte tenu de l'âge et de l'usure du véhicule). Si vous n'avez pas d'omnium, l'assureur de la partie adverse (si elle est en tort) vous indemnisera la valeur réelle.

 

Dans quel cas dois-je souscrire une omnium complète ou une mini-omnium ?


Une omnium est conseillée au moins pendant les quatre premières années, soit la période pendant laquelle votre véhicule conserve encore une valeur considérable. En outre, la majorité des accidents surviennent dans les six premiers mois d’utilisation… Il faut, en effet, un peu de temps pour s'habituer à son nouveau véhicule.

Une fois votre emprunt remboursé ou après les 4 premières années, vous pouvez passer à la mini omnium. Elle combine plusieurs garanties de l'omnium, exceptés les faits de vandalisme et les dommages dont vous êtes responsable.

 

Et l’omnium dégressive ?


Chez P&V, nous proposons une troisième alternative. L'omnium dégressive de P&V est sans doute la formule la plus adéquate à choisir après 2 années de couverture en omnium complète. Avec cette formule, qui convient pour les voitures de 2 ans ou plus, votre prime diminue chaque année. Lors de la souscription du contrat, vous déterminez vous-même la valeur de votre voiture sur base du prix catalogue. Chaque année, la valeur de votre véhicule diminue entre 4% et 8%, tout comme l’indemnisation que vous percevez en cas de sinistre.

 

Où et quand suis-je couvert avec mon omnium ?


Tout comme pour la mini omnium, les garanties de l'omnium complète s'appliquent uniquement dans les 41 pays mentionnés sur votre certificat d'assurance. Dans tous les cas, contrôlez votre certificat d’assurance quand vous partez en voyage.

Il existe certains cas dans lesquels l'assurance n'intervient pas. Voici une liste non exhaustive :

  • si le sinistre est causé par l'état d'ébriété du conducteur ou un état comparable ;
  • si la prime n'a pas été payée et que les garanties ont, de ce fait, été suspendues ;
  • si le conducteur n'est pas autorisé à conduire le véhicule (par exemple : parce qu'il n'a pas de permis de conduire) ;
  • si le véhicule ne possède pas de certificat valable du contrôle technique au moment du sinistre ;
  • si les rainures des pneus ne sont pas assez profondes ;
  • après une course non autorisée sur la voie publique.

 

Comment mon omnium m'indemnise-t-elle ?


En cas de sinistre, un expert calcule d'abord les frais de réparation. Ces frais vous sont remboursés, majorés de la TVA (sauf si vous disposez d’un numéro de TVA et que vous pouvez récupérer cette TVA, en tout ou en partie).

En cas de perte totale, les assureurs appliquent différentes méthodes pour calculer l'indemnité. A la souscription de votre police d’assurance, vous choisissez le système que vous souhaitez appliquer. D'importantes différences de prime existent entre les formules, l’une offrant une couverture plus étendue que l'autre.

Voici les trois principes de base pour calculer l'indemnité en cas de perte totale :

  • la valeur réelle : l'expert désigné détermine la valeur du véhicule juste avant l'accident ;
  • la valeur agréée : la valeur démarre à 100 % du prix catalogue. Après, par exemple, 7, 13, 25, 30 ou 37 mois, la valeur baisse chaque mois de 1 % ou 1,5 % ;
  • la valeur de remplacement ou valeur réelle réévaluée : il s’agit du même système que pour la valeur agréée, sauf que la valeur démarre à 110 % ou 115 % du prix catalogue.

 

Les assurances omnium appliquent-elles une franchise ?


Une franchise signifie que vous prenez en charge une partie des frais de réparation. La plupart des compagnies n'appliquent pas de franchise en cas d’incendie, de bris de vitre, de vol, de catastrophes naturelles et de collisions avec des animaux . Le plus souvent, une franchise n’est appliquée qu’en cas de dégâts matériels. C’est également le cas chez P&V.

Plusieurs systèmes de franchise existent et influencent la prime de votre assurance auto. Vous envisagez de souscrire une omnium chez P&V ? L’un de nos conseillers se fera un plaisir de vous proposer la franchise la plus appropriée à votre situation.

Questions fréquemment posées sur l'assurance Auto